Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 17:29
Changement de cap sur la technique d'isolation de notre toiture !

Voilà la coupe transversale d'origine pour isoler le toit et la dalle avec des bottes de paille.



Pour la dalle, on conserve cette technique. Par contre on change notre fusil d'épaule pour le toit.
Plusieurs raisons à celà. Créer une nouvelle charpente traditionnelle sur l'ancienne, c'est pas donné. Etre là au bon moment avec suffisament de bras pour hisser, tirer, pousser les bottes de paille sur un toit à 48°, c'est pas évident non plus. Que la pluie nous épargne pendant ces travaux, c'est pas gagné.

Charpente d'origine (fermes, pannes et chevrons)
Finalement, on a trouvé une autre conception plus simple, moins chère.



 On voulait surtout garder en apparent la charpente d'origine.











De l'intérieur vers l'extérieur :

  • Fermes et arbalétriers d'origine, (non représenté)
  • Pannes d'origine (non représenté)
  • Chevrons anciens (de 15x15 à 12x12, irréguliers),
  • Volige 27 mm, rabotée face intérieure et peut être feuillurée,
  • Film pare vapeur agrafé sur la volige (non représenté)
  • Double chevron de 26x4 lardé sur les anciens chevrons
  • Film pare pluie (non représenté)
  • Contrelatte (4x2) (non représenté)
  • Liteau (4x4) (non représenté)
  • Tuiles écailles (non représenté)
Anciens chevrons, volige et doubles chevrons
Dans les caissons délimités par le pare vapeur, le pare pluie et les double chevrons, on insufflera de la ouate de cellulose ... quand on aura le temps.
Si les double chevrons réduisent au séchage de 26 cm à environ 25 cm de haut, on aura une épaisseur d'isolant de 25 cm. La résistance thermique (théorique, sans les ponts thermiques des vélux) sera supérieure à 6 m².K/W

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
Les planches (doubles chevrons) sont lardées sur les chevrons existants à travers la volige. C'est à dire qu'on les place juste au dessus des anciens chevrons pour que des clous soient plantés en biais de part et d'autre des planches. La volige ne participe pas à cette fixation.<br /> La structure des caissons est renforcée par la présence d'étrésillons (cloisons transversales de même dimensions que les planches).
Répondre
E
merci pour ce schéma explicatif.<br /> Je me pose tjrs la question de la fixation des planches sur les voliges.<br /> Comment allez vous procéder car ce système nous interesse. Avez vous bugdetisé ce type d'isolation au m²?<br /> Bonne continuation.
Répondre