Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 20:12

Voici les dernières news de nos travaux après un week end exceptionnellement chaud, tant mieux !

 

On a continué de poser la canalisation d'écoulement de l'assainissement en PVC 100 mm

Elle est raccordée sur la fosse toutes eaux et on pose en remontant de l'aval vers l'amont

P1010619

 

Avec un rouleau de feuillard métallique qu'il nous reste des murs en paille, on bricole des attaches qui sont vissées sur la volige du plafond. Ca nous permet de régler très facilement le niveau.

Pour éviter de se shooter un max avec la colle PVC, les raccords sont collés si possible à l'extérieur de la grange.

 

La pose de l'ossature bois à l'intérieur de notre pignon sud est presque terminée. Elle le serait si notre visseuse n'avait pas fait des siennes en refusant de percer les deux dernières moises pour passer des gaines électriques ...

Ensuite on remplira avec des panneaux de laine de bois de 14 cm, qui seront devant des panneaux de 10 cm, soit 24 cm d'isolant au total.

 

P1010621

Le tour de la fenêtre a été prévu avec un ébrasement à 45° pour que la lumière entre mieux dans la pièce.

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 22:17

C'est la fin de l'isolation des caissons, on les a remplis de chanvre à ras bord

 

P1010390

 

P1010387

 

Ensuite on ferme avec un panneau OSB 22 mm.

Dans le même temps, on en a profité pour faire une gaine technique qui rassemble toutes les alimentations du deuxième étage. (photo ci-dessus)

Et dans le salon, côté cuisine, même topo ...

P1010391

 

Y'a que dans les chambres où les caissons sont en stand by car il fallait qu'on finisse l'enduit à la chaux (couche de finition avec 2 volumes de sable 0/2 pour 1 volume de chaux aérienne)

Primo le mouillage de la couche de corps,

P1010393

Secondo, l'application de la couche de finition suivie d'une égalisation à la taloche-éponge,

P1010396

Tertio, on regarde le mur prendre sa teinte définitive

P1010397

Donc fin juillet, on pourra finir de remplir ces caissons en dégageant les boitiers électriques.


Partager cet article
Repost0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 21:00
Après avoir bien pensé mettre des bottes de paille pour l'isolation du toit, on s'est finalement rabattus sur la ouate de cellulose.
La paille coûtait bien moins cher, mais il fallait une nouvelle ossature de charpente et de nombreux bras costauds, pas une goutte de pluie. Bref, notre idéal s'est effacé devant notre pragmatisme.

Ensuite, nous avons cogité la structure avec notre charpentier car nous voulions une isolation extérieure qui laisse visible toute notre belle charpente massive. Ca donne schématiquement ceci :

On n'a pas représenté le pare vapeur ni le pare pluie et ce qu'il y a au dessus.

C'était pour nous beaucoup plus simple d'insuffler la ouate par l'extérieur du toit et on a coordonné ce chantier avec le charpentier. Au niveau des recouvrements entre les lés des pare pluie, il a posé des étrésillons qui délimitent les caissons, mais il n'a pas posé les liteaux. On peut donc facilement placer le tuyau dans le caisson et insuffler. Le caisson est ensuite fermé en clouant le pare pluie.

Maintenant que vous avez bien tout compris, on passe au reportage photo du chantier pour la mise en pratique ...

Exemple à ne pas suivre : Tir de ouate à bout portant ...


Au final les caissons ont été remplis dans les temps. 2,7 tonnes de ouate en 2 jours, mais non sans peine ...

Voici les avaries et contretemps divers et variés dont nous avons bénéficié :
  • Livraison vendredi après midi de la ouate et de la machine, mais sans la malette de la machine
  • Pluie samedi matin (3 h d'arrêt),
  • Fusible de rallonge électrique grillé, car on n'avait pas tout déroulé la bobine donc surchauffe (1/2 heure d'arrêt),
  • Télécommande de la machine qui n'a fonctionné que 2 heures,
  • Marche arrière de la machine toujours en panne,
  • Turbine du ventilateur 1 cassée, bricolage électrique (schéma électrique en allemand décrypté par Fabrice) - 1 bonne heure de perdue et passage en mode soufflage pour les derniers caissons du faitage,
  • Quelques bouchons de ouate dans les tuyaux

On se demande encore comment on a pu terminer la totalité du toit ce week-end

C'est sûrement grace à toutes les bonnes volontés qui nous ont soutenus. Merci à vous : Fabrice, Clothilde, Laurent, Pascale et Jean-Pierre.

Pour ceux qui en redemandent, il faut voir le photoreportage de Clothilde et Fabrice

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 20:00
Un chantier n'est jamais fini quand il reste les finitions.

Pour notre pignon en bottes de paille, on a laissé le chantier en août avec des "bricoles" à finir :
- le haut des casiers à remplir de mortier côté intérieur,
- le tableau et l'appui de fenêtre à couler idem,
- les arases du pignon en attente.

Les bottes de paille doivent être complètement enfermées dans une coque de mortier, pas un brin ne doit dépasser.

Notre charpentier a commencé les travaux, il nous a enlevé la rangée de tôles qui couvrait le pignon, et posé une bâche provisoire.

Pour attaquer, on a retiré la bâche et on a dû recouper la paille pour faire la place du mortier (car on avait placé les bottes trop haut ...)
Après avoir essayé l'opinel, le couteau de cuisine, diverses scies égoïnes, je trouve que le couteau de cuisine est le plus efficace
.

Nous avons passé le reste du week end à couler le mortier GREB sur le pignon.





Dadou en assistance découpe de bottes, logistique et transport de seaux,


Frédo à la truelle, coffrages
,
 
Gene à la bétonnière ...


 à côté de la chevauchée sauvage,





On n'a pas tout terminé, mais normalement, avec une bétonnière on terminera l'arase en 1/2 journée.
Partager cet article
Repost0
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 20:38
Du 2 au 15 août, comme prévu on a commencé notre mur en paille et ossature bois sur le pignon nord, avec la technique du GREB.

Merci à tous ceux qui nous ont conseillés, le forum des compaillons, Nicolapaille, ...

Merci à tous ceux qui sont passés nous aider (par ordre chronologique, les Bibis, Jean Pierre, Flo et David, Fabrice et ... Fabrice). On était partis la fleur au fusil et à postériori on a vu que sans toutes ces aides on n'aurait pas pu terminer, donc encore merci à eux. Je passe sous silence l'optimisme démesuré de Pascal qui voulait commencer les deux pignons simultanément, le pignon sud attendra le printemps prochain.

Le démontage du bardage du pignon nord nous a pris 1/2 journée en comptant le temps pour enlever les clous des vieilles planches creusées par le soleil,

On a ensuite monté les ossatures, placé les bottes de paille, coulé le mortier, continué les ossatures, etc...

Le marché fermier du dimanche nous a permis d'expliquer la techniques à de nombreuses personnes qui passaient juste en dessous du chantier, dommage qu'on n'ait pas eu plus de temps pour organiser des visites ... mais les gachées n'attendent pas.


Quelques points particuliers à bien soigner, pour lesquelles on passe énormément de temps : la pose des boitiers et gaines électriques, le passage des entraits et des arbalétriers, le tableau de la fenêtre, les extensions de pannes ...



Au final, on en a bien bavé, les journées ont été longues mais on est content du résultat.



Pour la suite du pignon, il faudra poser la fenêtre et le bardage, mais c'est une autre histoire.
Partager cet article
Repost0
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 20:38
Badigeon de chaux sur les solives
Ca y est, on a commencé la pose des bottes de paille pour isoler notre dalle entre le rez-de-chaussée (non chauffé) et le premier niveau.

Après un bon coup d'aspirateur, l'intérieur des caissons
a reçu un badigeon de chaux.

Certains trempent les bottes dans le badigeon, et les font sécher avant de les placer. On a choisi une technique plus basique.



Comme on s'était un peu planté sur les dimensions de nos bottes, il a fallu les retailler à la tronçonneuse avant de les insérer en force dans les caissons.
Taille des bottes de pailleGene pousse sa botte










Caissons remplis avec bottes de paille

Voilà le résultat, on a fini la moitié Nord, mais il reste les jonctions avec les murs.

Et il faut penser à ce qui sera au-dessus des bottes et des solives : lambourdes, mortier de chaux et plancher avec peut être une option plancher chauffant.



Partager cet article
Repost0
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 21:42
Petite modification au programme, on ne pose plus les bottes de paille comme prévu dans les caissons cet été.

Comme expliqué dans un article précédent, on pense que les voliges ne sont pas assez sèches et qu'il y a un risque de moisissures.




On va laisser sécher le bois et différer la pose des bottes de quelques mois.

En attendant, les bottes ont été livrées et sont stockées dans l'ancienne écurie. C'est plein à ras bord.








Au mois d'août, on passera un badigeon de chaux dans les caissons pour chasser définitivement les champignons



Partager cet article
Repost0