Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 21:23

On attaque enfin les caissons d'isolation qui vont relier l'isolation de notre dalle en bottes de paille à celle des caissons extérieurs du toit en ouate de cellulose.

 

Ca commence par une ossature bois pour laquelle on utilise plusieurs sections qu'on a sous la main, des chevrons 10x7, des montants GREB 10x4, et des liteaux 5x5.

 

Sur le plan, on distingue les deux pannes sablières, une sur le mur et l'autre déportée. Comme d'habitude, rien n'est droit ni d'équerre, faut du sur mesure.

 

CaissonCour3dPhoto020

DSCF7339

Quand l'ossature sera terminée, on posera les pare vapeur et pare pluie avant d'envoyer la paille et la ouate de cellulose. Le plus dur sera de boucher toutes les entrées d'air au niveau de la panne déportée et des chevrons qu'elle porte.

 

Tout ça pour vous dire que vous serez les bienvenus sur le chantier (Précipitez vous sur le planning !!!)

Partager cet article
Repost0
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 22:01

On a dû attendre tout l'hiver que la neige fonde et que les bois (abattus en novembre 2010, à la bonne lune) dégèlent. Au total, cela représentait 8,3 m3 de bois à scier pour nous et 3 m3 pour notre voisin Joël.


Une affaire de deux jours en temps normal, mais on a eu une météo pourrie avec de la pluie chaque jour qui nous obligeait à arrêter le sciage. Quatre jours au final. Heureusement que Gene avait préparé de quoi nourrir un régiment (lasagnes extras) car la neige n'était pas loin.


dscf7014

Voilà la bête avec Louis Paquet aux commandes

"SCIERIE MOBILE, LOUIS PAQUET"

Les Rippelets

38530 St MAXIMIN, à côté de Pontcharra

Tél 06 98 48 48 05


La qualité de sciage et la régularité sont très bonnes. Normal, vu la machine.

 

 

 



dscf7016


La scie permet d'avaler des billes de 7 mètres de long


Quasiment toutes les opérations sont automatisées :

- installation des billons,

- retournements,

- avancée et recul,

- ... mais ça n'empile pas encore les planches

 



dscf7039

La main d'oeuvre ne manquait pas et on a pu ranger le bois sur le séchoir en même temps que le sciage.


Les 8,2 m3 de billons sont devenus :


60 m2 de planches de 27 mm

135 m2 de planches de 18 mm

47 montants GREB (10 cm x 4 cm) de 4 mètres

40 baguettes 40x20 de 4 mètres

Soit un total de 6,18 m3 de débits


Rendement du sciage = 75% !!!



Merci à Fabrice, Joël, Johann et Pierric pour le coup de main

 

Normalement, on devrait utiliser ces planches d'ici la fin du chantier ...

Partager cet article
Repost0
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 21:00
Petit rappel de la structure de notre construction : La maçonnerie intérieure est faite de poteaux et poutres en béton armé, sans chainage sur les vieux murs de la grange.
Les poutres béton sont placées sous les fermes et des tiges filetées de 20 mm scellées dans ces poutres traversent les vieux murs. Tout ça a été fait par notre maçon Daniel, et très bien fait même.

Notre travail a consisté cet hiver à creuser des saignées pour boulonner des clés sur ces tiges filetées.
Ensuite patrick nous a restauré de vieilles ferrailles (décalminées, sablées, galvanisées). On a terminé les dernières saignées et posé les clés le week end dernier avec Jean Pierre

Normalement, les fissures ne devraient plus bouger, avec 11 clés qui font le tour de la grange.
Partager cet article
Repost0
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 21:10


Ca y est, tous les troncs sont débardés sur le chargeoir de La Boutière. Heureusement car la pluie et la neige ne sont plus trop loin.

Y'en a 4 ou 5 qui ont le coeur rouge (partie à éliminer) et un gros sapin tordu et chancreux qui ne sera bon qu'à faire des palettes

Le volume sera recalculé par le scieur, sachant que l'écorce représente 10% du volume d'un arbre

Je suis remonté dans le bois pour voir les arbres qui se sentent un peu seuls à cause des maniaques de la tronçonneuse.
Heureusement, sur d'autres secteurs ça se présente mieux et le débardage n'a pas abimé les troncs des rescapés.

Le sciage nous donnera 25 m3 de bois débité :

Solives du deuxième étage section 22,5 cm x 7,5 cm
Dernières solives du premier étage
section 30 cm x 7,5 cm
Des doubles chevrons pour l'isolation du toit section 26 cm x 3,8 cm
400 m2 de planches de 27 mm  
Des plateaux de 4 cm, 5 cm et 6 cm d'épaisseur
 
....
 


Va falloir des bras pour empiler et liteler tout ça correctement afin que ça sèche bien cet hiver. Les supports qu'on a retapés cet été sont prêts !

Cher lecteur, il est temps de penser à une bonne action (si, si  )

Tout le monde est cordialement invité pour cette corvée qui sera comme à l'accoutumée festive et gastronomique. Réservations au 04 75 56 98 58 (avec une surprise pour ceux qui n'ont pas composé ce numéro depuis quelques temps)
Dernière précision importante, la date, week end du 17 - 18 novembre 2008, le bois sera livré le vendredi.

A plus  Gene et Fred
Partager cet article
Repost0
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 21:10
Le débardage est assez coordonné cette fois ci, il a commencé seulement une semaine après la coupe, et ça va prendre 4 à 5 jours.

Voilà donc le résumé du dernier chantier étape par étape !
Survolez les images avec la souris pour arrêter le défilement



Prochain chantier en perspective :
Lorsque la scierie va livrer les camions de bois scié (planches, solives, ...) il va falloir les empiler et les liteler en extérieur pour qu'ils sèchent bien. On précisera dès qu'on a plus d'info.

A plus  Gene et Fred
Partager cet article
Repost0
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 21:10
Quelle mauvaise langue ce Frédo, et quel manque de confiance pour douter à ce point des premières mesures ! Des arbres de plus de 5 m3, ça paraissait extraordinaire mais Christophe et Gene sont arrivés aux mêmes conclusions : c'est juste !


Le week end des 4 et 5 octobre, on a dû affronter des sapins hyper branchus, et penchés dans le mauvais sens. Merci au tire-fort de 1,5 t qui est un peu long à installer, mais d'une efficacité redoutable. Christophe nous a fait une belle démonstration de rameur et j'ai regretté de ne pas l'immortaliser.

Bilan des deux week end pour faire rapide :
34 pieds abattus, pour un volume de 105 m3 réel,
7 bucherons à l'oeuvre + 1 mécano très efficace,
1 tronçonneuse HS, carter cassé ...
1 pantalon de sécurité à raccomoder,
1 seul épicéa cassé en 2 (qu'on voulait conserver !)
Une logistique de soutien très efficace (tracteur de Francis, pique nique apporté sur place, ...)




Juste u
n petit regret, comme dirait Sylvain, "on en coupe peut-être un peu trop - ça sent la coupe à blanc"



Effectivement, il n'en reste pas beaucoup à certains endroits ...



Vu du côté sanitaire, c'est aussi bien, car c'est un secteur où les épicéas sont touchés par un champignon (coeur roux) dont il est difficile de se débarasser, et il vaut mieux que les sapins reprennent le dessus. Roger nous fera peut être un prochain article didactique sur les pathologies des sapins et des épicéas. Il s'y connait le bougre.

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 21:10
On a encore besoin de beaucoup de bois pour la suite des travaux, mais on ne s'attendait pas à ce qu'on abatte à trois en un week end presque 70 m3 de bois. C'est pourtant ce qui découle du métré réalisé par nos arpenteurs préférés Anne et Rico !

Rico et Sylvain en plein taf




Soyons réaliste, on devrait plutôt tourner autour de 40 m3. Bien entendu, une contre expertise sera menée le week end prochain, et dans le pire des cas, on fera la moyenne des deux cubages.






L'abattage du 27-28 septembre s'est donc bien déroulé avec cependant quelques menus problèmes de tronçonneuse abimée, d'arbres coincés et de pantalon de sécurité ayant bien rempli sa fonction. Merci à Jean-Pierre de son intervention au moment idéal pour la remise en état d'une tronçonneuse fossilisée qui s'est avérée ensuite la plus efficaceSylvain en action (avec une chaine neuve !).








Bon courage aux heureux participants du week end prochain !!!
Partager cet article
Repost0
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 21:00
Après de bonnes vacances reposantes, on s'est lancé dans quelques menus travaux pas épuisants non plus.


Essai de mise en place d'une botte de paille dans le caisson

En tapant bien dessus, elle finit par entrer complètement dans le caisson (30 cm x 40 cm) alors qu'on pensait qu'elle dépasserait de 5 cm ... tant mieux !
Ca facilitera la suite des travaux car les lambourdes seront plus faciles à poser.







Dépose du bardage sur le pignon sud

Les vieilles planches brulées par le soleil sont venues très facilement. On les a gardées en cas de besoin pour la déco, mais ça sera dans des lustres.

Pour protéger de la pluie avant l'intervention des charpentiers en septembre, on a vissé des tôles de récup' (merci le Pied du Col) et des bâches.






Mise en place d'une barrière anticapillaire

En fait, le plus difficile
était de trouver un feutre bitumineux dont on avait la description dans de nombreux projet avec ossature bois sur fondation béton. Comme c'était difficile, on vous le redit, et bin on n'en a pas trouvé même après avoir écumé quelques points de vente pro et autres !

Les néophytes vont nous dire "Bin à quoi ça sert ton chapeau goudronné ?"
A quoi on répondra calmement que ça empêche l'humidité de remonter par le béton et de pourrir nos jolies solives.

On a posé en remplacement un produit destiné à étancher les chappes, avec un côté goudron et un côté aluminium. Comme il n'est pas armé avec un feutre, faut faire attention, il casse comme des carreaux de chocolat (à Grenoble, on dit les carreaux, c'est comme ça). Du coup, on ne pourra pas le poser en équerre contre les moellons. Zut (on ne dit plus "merde" depuis qu'on a nos 3 petits dans les pattes)



A suivre en septembre

PS : n'hésitez pas à réagir dans les commentaires car on se croit dans le désert
Partager cet article
Repost0
27 juillet 2008 7 27 /07 /juillet /2008 21:00
Un chantier que l'on peut qualifier de "rapide"

On a juste donné un coup de balai sur le mur, les joints étaient déjà creusés sur
le mur intérieur. Les pierres étaient posées avec un mortier de chaux (pas de terre).

On a commandé Chaux hydraulique et sable, et on s'est fait livré des sac de "BATICHAUX" NHL Z qui contiennent aussi une dose inconnue de ciment ... dont on n'avait pas besoin ! On ne nous y reprendra plus.

Pascal est passé deux jours au démarrage de ces travaux. Il nous a fait sentir toute la puissance de son expérience et de son savoir faire. On pensait en avoir pour 5 jours et tout était fini en trois jours.



Partager cet article
Repost0
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 20:00
Les travaux de maçonnerie sont finis au rez-de-chaussée.
Voilà une vue générale prise à partir de l'ouverture du pignon sud.




On voit le bien le réseau des poteaux poutres en béton à l'intérieur des vieux murs, le support du poële de masse est prêt à recevoir ses tonnes de briques, et on devine l'escalier qui monte derrière.


Tout ça culmine à 2,40 mètres du sol pour qu'on puisse poser les solives (30 x 7,5) à niveau.




On espère très fort que le bois sera scié et remonté pour le vendredi 20 juin à La Boutière.

A vos agendas donc pour le prochain chantier de pose des solives le week end des 21 et 22 juin 2008 !

On annonce déjà la présence de Christophe, Ricco, Julie, son frère, leur copain Gaétan ...
Pensez à amener du matos de chantier (gants, chaussures, vieilles fringues, petite pharmacie, beaudriers) et on vous outillera. Gene s'occupera de l'intendance.


La petite devinette du jour :  Mais d'où vient ce vélo qui a été bien rangé dans la grange ?


Ne retournez pas votre écran à l'envers, on n'a pas encore la réponse. Le père Noël est en avance cette année, faut dire qu'il pleut toujours, il doit être déphasé.

Bise à toutes nos lectrices et tout nos lecteurs.

Partager cet article
Repost0