Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 14:24
Les travaux de maçonnerie sont partis sur les chapeaux de roues.



Il y a d'abord eu la démolition du mur entre la grange et l'écurie, avec la crêche. Puis celle d'une partie du mur du pignon. Tout l'espace est dégagé, 100 m2.








Ensuite, réalisation des fondations et semelles des poteaux avant de poser les poutres en béton armé. Seul petit hic! pendant le chantier, l'emplacement d'un poteau à l'aplomb d'une fosse à purin qu'il a fallu vider (4 brouettes d'une sorte de terreau), et nettoyer à la javel, avant de la remplir de béton.




Cette ossature poteaux-poutres servira de support au solivage bois et à notre dalle en bottes de paille.

Les murs extérieurs sont percé pour mettre des tirants au droit des poutres et du chainage. Il nous reste à chercher quel type de plaques ou de barres on mettra sur l'extérieur.



Un peu de culture locale : La dalle d'origine de l'écurie est faite de billons de bois. René nous a dit que toutes les anciennes écuries étaient comme ça, les billons étaient traités par immersion dans le purin pendant 6 mois (100% bio çà !). Il nous aurait dit ça avant, on n'aurait pas essayé d'en bruler dans le poële, ça pue un peu.
On aura le temps de tout démonter plus tard et de faire cette dalle dans l'ancienne écurie.

La maçonnerie comprend aussi
  • Un escalier du rez de chaussée au premier. Les marches seront habillées de bois (à terme).
  • Une colonne de soutient avec dalle armée pour le poële de masse.

On espère que tout sera terminé ou suffisament avancé pour qu'on puisse démonter le plancher et le solivage le week end du 8 mai.
Chantier démontage plancher et solivage grange

Pendant ce temps, faut faire débarder et scier le bois pour les chantiers suivants ...
Partager cet article
Repost0
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 11:16
On a choisi d'utiliser notre bois pour les besoins de charpente et construction.

La parcelle de bois se situe à environ 500 m de la grange.


Les dates d'abattage sont choisies en fonction de la lune (phase descendante à ne pas confondre avec décroissante) et si possible hors sève (de septembre à mars car moins d'amidon à becqueter pour les xylophages).

Après le lancement de l'appel à contribution, des experts (Sylvain et Serge) et des néophytes (Zoye et Francky) ont répondu "présent".

La prévision de 5 jours d'abattage pour 60 arbres s'est transformée en 1 jours et 15 arbres.

Au final, la technique d'abattage s'est bien transmise et c'était une journée très sympa.


La logistique a bien suivi et il faudra maintenant négocier le débardage et le sciage des grumes, on peut quand même pas tout faire nous même !

Un coup de froid, et de la neige est arrivé une semaine après, la chance est avec nous.

Toujours des questions qu'on se pose :
  • Traitement or not Traitement ?
  • Scie fixe ou scie mobile ?





Et une petite vidéo très courte pour vous montrer comme c'est facile




Partager cet article
Repost0