Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 20:05

Ca faisait un moment que l'on réfléchissait à notre escalier qui donnera accès au dortoir et à la chambre au 2ème niveau. L'idée de départ est d'utiliser deux bois de teinte différente : frêne - chataignier ou frêne - chêne, pour le côté esthétique de la chose ...

Le premier devis d'un artisan nous a fait réfléchir et rapidement revenir en direction de l'autoconstruction.

 

Côté technique, on prend toutes les cotes dans la cage d'escalier. Nous avons deux points délicats et contraignants : l'accès indispensable à la trappe de ramonage en bout du banc du poêle de masse et l'entrait moisé qui pourrait cogner la tête des grands zigomars (= l'échappée de l'escalier).

On intègre le tout et on fait mouliner et remouliner le programme Stairdesigner qui nous sort de beaux aperçus en 3D. Après 50 variantes essayées, on en retient une dernière avec des contraintes acceptables pour les deux points délicats.

C'est un peu comme dans une échographie, avant de voir le bébé, on connait la taille de son tibia. Dans notre cas, la hauteur de marche sera de 20 cm et il y en aura 14.


Ensuite il faut trouver Ze Menuisier dans votre entourage, celui qui va turbiner derrière sa machine à bois si vous ne vous sentez à la hauteur. Dans cet article, Ze Menuisier s'appelle Laurent et toute ressemblance avec une autre personne serait fortuite.

Laurent, donc, reprend nos données et redessine tout en 3D avec Solidworks (des Laurent comme ça ne courrent pas les rues on vous l'accorde). Il nous envoie le rendu et on l'accepte dans la minute qui suit.

escalier monté

escalier monté detail

 

Etape suivante : Un menuisier, ça mange du bois, donc on achète des plots chez un marchand de bois du coin. Les plots, c'est des troncs coupés en tranches mais dans la longueur (pas comme du saucisson). On était partis sur un mix Frêne - Chêne, mais finalement on n'a pris que du frêne en plateaux de 54 mm et 44 mm. 54 mm c'est pour les limons, les mains courantes et les poteaux et il y en a 0,734 m3. 44 mm c'est pour les marches et il y en a 0,419 m3. On a de la marge et les fournitures coûtent 860 € de bois + 40 € de colle polyuréthane bois de pro.

Merci au copain (on va l'appeler Fabrice tiens) qui assure le transport des plots dans son fourgon jusque chez Laurent. C'était lourd, ça dépassait de 1,50 mètres à l'arrière mais on ne s'est pas faits flasher. Ouf

 

Etape suivante : Comme l'escalier a des marches balancées, les limons ont une partie courbe. Difficile d'en tailler tel que dans les plateaux. Laurent nous propose de faire du lamellé collé ... vas-y Laurent !

Traçage sur un panneau OSB sur lequel on visse les cales afin de contraindre les lames à épouser ce tracé. Laurent a découpé des lames de 17 mm d'épaisseur mais le frêne est très nerveux et c'est une épaisseur qu'il ne faut pas dépasser.

 
Escalier12 Collage et serrage avec une batterie de serre-joints
Escalier24  
Etape suivante : Après 24 heures de prise de la colle, Ponçage des limons, découpe, façonnage des tenons

 

Escalier14  

Escalier26


 

Vous remarquerez la languette en chêne, plus foncée, au milieu, sur une excellente idée de Laurent. Huilé cela promet un bon rendu

Etape suivante : les marches assemblées à partir de plusieurs planches et avec un liseret en chêne sur le nez de marche - On l'aura notre bicoloration !

 

Escalier03Escalier01

 

A bientôt pour de nouvelles aventures

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 18:18

UNE SOLUTION EFFICACE POUR VIRER LES PUBLICITES DE CE BLOGabp1ABP2



Bien sûr, les volets roulants Altus RTS étaient livrés avec des préréglages qu'il aurait suffit d'adapter pour s'en sortir haut la main et rapidos. La petite notice était là pour tout expliquer comme il faut faire (les notices sont faites pour les installateurs et sont de fait inadaptées à l'installation d'un particulier : l'installateur fait tous les réglages avec son matériel et affecte à la fin les différentes télécommandes).

 

Une fois les volets installés, j'ai dû effacer par mégarde les préréglages et ensuite plus moyen de régler les fin de courses. Plus je voulais mettre en mémoire des réglages, et plus j'en effaçais. Ce type de volets roulant comprend des automatismes qui mémorisent les positions pas à pas du tablier, il n'y a plus de butées mécaniques comme antan. Bien sûr, on ne pouvait pas plus compter sur l'installateur car l'installateur c'est moi :(

 

Pour la fin de course haute, le volet s'arrêtait en sécurité sur la butée en fin d'enroulement …

Pour la fin de course basse, il fallait absolument un arrêt manuel, sinon le moteur enroule le tablier à l'envers et je présume que tout se casse ou se plie à cet instant …

 

Soyons honnêtes, quelques éléments fonctionnaient bien : les télécommandes radio « Situo RTS » étaient bien affectées à chaque moteur, et ce réglage n'a jamais été perdu.

 

 

Comme toujours dans ce type de situation et de problème lourd, j'écume internet à la recherche d'expériences similaires et surtout de solutions. Ici, le site de bricolsec (http://bricolsec.canalblog.com/archives/2009/06/07/13996041.html) a été le principal facteur menant à la victoire, le 25 décembre 2011.

 

Comme la procédure que j'ai utilisée est un brin compliquée, et que j'ai une cervelle de moineau, je préfère bien la détailler ici pour m'autosecourir en cas de future intervention. Les étapes de procédures bleutées sont celles que j'ai rajouté à la notice pour parvenir à mes fins. Il y a peut être des étapes superflues mais en tout cas ça a marché.

Si vous voulez vous servir de cette procédure, vous en assumez l'entière responsabilité. Attention, c'est une procédure qui comprend l'effacement complet de la mémoire moteur, étape non conseillée au commun des mortels.

 

On attaque par le remède de cheval :

Altus RTS Effacement complet memoire moteur

 

Couper l'alimentation du moteur

Altus RTS Preaffecter un emetteur

 

 

Maintenant, le volet fonctionne pas à pas, le tablier s'arrête dès que l'on n'appuie plus sur les touches Haut ou Bas.

Pour l'étape suivante, il faut considérer qu'on règle des fins de courses provisoires (environ 20 cm sous le linteau et 20 cm au dessus de l'appui de fenêtre pour se donner le temps de réagir) qui seront réajustées ensuite.

 

Altus RTS Reglage des fins de course

 

Altus RTS Reajustement des fins de course

SI CET ARTICLE VOUS A ETE UTILE, MERCI DE LAISSER UN COMMENTAIRE

Partager cet article
Repost0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 18:07

La mise hors d'air et l'isolation entre le mur et le toit a été réalisée sur les façades par des caissons extérieurs sur des ossatures bois.


Le caisson à l'est a été terminé fin juillet, il est assez "technique" car il y a une avancée de toit et les deux sablières sont décalées de 80 cm. Il a fallut s'adapter aux parties des fermes (les blochets) qui traversent les caissons, pas simple.

P1000628

 

Le caisson côté ouest est plus simple mais les deux sablières sont quand même un peu décalée et vrillées. Du coup, il faut concevoir une ossature et calfeutrer contre les pannes. Heureusement, on est tombé après une recherche rapide sur le BLOG D'ATHANAEL et s'est inspirés largement de son expérience.

Les espaces entre les pannes et l'ossature sont calfeutrés par un mélange de platre gros et de filasse de chanvre (sans ajout de chaux aérienne qui servirait seulement à retarder la prise du platre, donc on prépare le mélange par petites quantités, 1/2 seau à la fois). Le platre a l'énorme avantage de ne pas avoir de retrait, et armé par la filasse de chanvre, c'est du solide.

P1000645

 

Ensuite on réalise l'étanchéité avec des panneaux OSB4 de 12 mm qu'on recouvre du bardage.

P1000650

P1000700

 

Un petit schéma qui va bien avec

caisson-ouest

 

Merci à tous ceux qui sont venus nous aider pour la construction de ces caissons, Jérôme, Henri et notre cloueur pneumatique ! Ces travaux sont finis, y'a plus qu'à poser l'isolant à l'intérieur.

Partager cet article
Repost0
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 19:49

PorteEntrée

La porte d'entrée est enfin posée. Nous avons bénéficié de l'aide et des précieux conseils de Patrick pour la pose de ce monstre d'environ 80 kg ... qui a séjourné quelques mois au rez de chaussée.

 

Voici son pédrigrée :

 

Elle s'appelle Porte TAURUS,

Son coefficient d'isolation Ud est de 1,4W/m2K

Elle a un oculus en triple vitrage,

Sa structure est un panneau isolant pris en sandwich entre deux panneaux bois.

 

Peinture intérieure et extérieure selon le procédé NABOCO

 

 

OnP1000463 a quand même bataillé pour la pose, car on utilisait des jeux de super cales fourchettes et des vis inox de 70 mm.

 

On s'est rendu compte plus tard que les vis étaient filetées sur toutes leur longueur ce qui rendait impossible le serrage du cadre de la porte sur l'ossature ...

 

Une fois ce diagnostic compris, on a serré au serre joint avant de visser et tout est rentré dans l'ordre.

 

 

 

 

La pose étape par étape selon la méthode Patrick, 100% approuvée par Frédo :

1 - présentation du dormant dans l'ouverture (donc sans la porte),

2 - si tout est OK (5 mm d'espace de chaque côté), on colle deux lignes de joint au pistolet sous le seuil aluminium sur les parties avec de fines rainures,

3 - poser le dormant dans l'ouverture et visser le montant avec les paumelles sur l'ossature, à 20 cm du sol et 20 cm du sommet, en vérifiant les aplombs au fil à plomb, utiliser les cales pour bien serrer le montant sur l'ossature sans modifier l'aplomb,

4 - remonter la porte et la fermer (n'ayez pas peur que ça casse, les 2 vis tiendront largement),

5 - vérifier que la barre de seuil est bien placée et mettre le deuxième montant à l'aplomb, tracer les repères de son positionnement,

6 - enlever la porte et visser le deuxième montant (4 vis + XXX cales pour l'aplomb)

7 - finir de visser le premier montant au niveau des paumelles (photo ci dessus)

8 - remonter la porte et vérifier que tout ferme bien, et que le bas de la porte est aligné sur le seuil (faut se pencher à ras le sol)

9 - corriger si nécessaire avec les réglages des paumelles,

10 - finir par les joints extérieurs et intérieurs au pistolet

 

Voilà, vous avez maintenant une belle porte qu'il faudra bichonner pendant le reste des travaux

P1000470

Partager cet article
Repost0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 21:07

 

Voilà une semaine de travaux qui se termine. Toujours pas de porte d'entrée posée, mais nous avons bien avancé les coffres de volets roulants, le plafond "provençal" et quelques détails techniques.

 

Nicolas était de la partie, il a bien supporté notre descendance parfois très collante, et a repris son périple composé de chantiers participatifs, de woofing et de helpx. Bonne route et encore merci à toi.

 

Et maintenant, les preuves que nous ne nous sommes pas trop tourné les pouces avec une météo digne d'un mois de juillet.

 

Pour les volet roulants, on a bâti des coffres avec des panneaux contreplaqués "trois plis" long de 5 mètres. Il y en a un qui occupe toute la largeur de la façade. Il a fallu composer avec la structure existante du pignon, les poteaux et l'entrait moisé. Pas si simple et cela nous a pris quelques jours, pour éviter au maximum les ponts thermiques.

Voilà ce que cela donne en coupe :

 

 

schemaCaissonVR

Et en vrai :

 

Défonçage pour poser les supports latéraux au dessus des fenêtres Pose des supports latéraux contre les poteaux sans les coulisses
Defoncage

Defoncage2

 

 

Avant et après fermeture extérieure du caisson

 

ExtCaisson

 

Une pause bien méritée

 

Thé

 

Et la suite sur la fenêtre ouest, selon un montage bien moins compliqué :

 

CaissonOuest

 

OUF, les caissons sont terminés ! On attend nos appuis de fenêtres en zinc pour poser les coulisses et les volets roulants dans les caissons à la fin de ce mois de mai.

 

A bientôt

Partager cet article
Repost0
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 18:05

 

Le week end de Paques a été très fructueux, pas seulement en oeufs en chocolat. Il faut dire qu'on a travaillé quatre jours, et que dimanche des renforts sont arrivés (Réda, Hélène, Dadou, Laurent).

 

Concrètement, on a fait plein de petites choses à droite et à gauche.

 

Nos plafonds ont bien avancés, avec la découpe des planchettes et leur badigeonnage à la chaux. Voilà le rendu à côté du poêle de masse.

 

Poele-et-Plafond

 

La difficulté, c'est maintenant de faire les raccords avec le toit. Là aussi, c'est bien parti, avec les plaques de fermacell sur ossature bois et les pare moineaux entre les chevrons.

RaccordPlafond
RaccordPlafond

 

Après un suspens insoutenable, nous avons enfin trouvé une boucharde (merci sylvain !) et on a pu couler le seuil de la porte d'entrée, qui a donc été bouchardé en pointes de diamants. Comme ça on pourra poser la porte la semaine prochaine après 8 jours de prise.

 

SeuilBoucharde

 

Le chantier de l'électricité prend maintenant un bon démarrage. Nous nous chargeons de poser les boitiers des prises, inter, lampes et notre électricien se chargera du tableau et du cablage.

Bien sûr, on avait oublié de poser quelques boitiers dans nos murs en paille, mais ces oublis se réparent assez bien.

Voilà l'exemple de boitier posé après coup avec Dadou au fignolage.

BoitierPriseGreb

 

On espère bien continuer la semaine prochaine, avec l'arrivée de deux nouveaux volontaires sur notre chantier participatif.

 

Il ne tient qu'à vous ...

Partager cet article
Repost0
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 20:51
Des vacances de février bien occupées à La Boutière. La neige était au rendez-vous, mais on n'a pas eu le temps de faire une escapade à skis ... seulement un peu de luge.

Les caissons de notre dalle en paille ont été rapidement nettoyés, badigeonnés à la chaux et remplis avec des bottes de paille.
On a d'ailleurs testé une nouvelle méthode pour forcer les bottes à rentrer dans les casiers : Lorsqu'on n'a plus que 3 ou 2,5 bottes à poser, on fait un pont avec trois bottes, ou deux bottes et une retaillée au centre, et on monte dessus à deux personnes pour que les trois bottes rentrent simultanément en se comprimant. Ca va très vite pour la pose.

C'est aussi allé plus vite que prévu avec l'aide d'Alexandre et de Jérémi, venus spécialement de Lyon nous donner un coup de main. Un grand merci à eux !!!

Donc, on a pu bosser en même temps sur l'ossature bois du pignon sud et les tableaux des menuiseries : Une porte et deux baies vitrées séparées par deux meneaux.
dscf6454 dscf6472
dscf6479 dscf6482
La ferme du pignon est incluse dans l'épaisseur du mur, avec de nombreuses pièces en travers. On a donc décider de n'utiliser la technique "mur en paille - GREB" uniquement pour l'allège située sous la baie vitrée. Pour le reste, on insufflera de la ouate de cellulose dans des caissons.

On s'oriente vers des fenêtres mixtes (bois intérieur et aluminium extérieur) MINCO ou OPTIWIN ou CIMEAL.

(A SUIVRE)

Partager cet article
Repost0